Vous êtes ici

Boues

Boues

Le traitement des eaux usées conduit à la production de boues, dont l’épandage sur sols agricoles est réglementé par l’arrêté du 8 janvier 1998.

 

Les unités de traitement produisent des boues liquides, solides (déshydratées), stabilisées (par un traitement assurant une fermentation achevée ou bloquée) et/ou hygiénisées (par un traitement réduisant à un niveau non détectable les agents pathogènes). Toutes doivent faire l’objet d’un suivi des quantités prévisionnelles, du rythme de production et de la composition des boues.

 

Les analyses doivent être régulièrement pratiquées selon une fréquence définie en fonction des paramètres mesurés mais aussi du tonnage produit.

Outre la valeur agronomique pertinente pour le raisonnement de la fertilisation du sol, les teneurs en éléments traces métalliques sont particulièrement surveillées et ne doivent pas dépasser des limites définies (apports immédiat et cumulé).

Au même titre, les teneurs des composés traces organiques (CTO) doivent répondre aux critères établis, dont certains sont plus restrictifs pour les sols réservés aux pâturages.

Enfin, l’état sanitaire doit aussi être garanti.

 

L’épandage étant réglementé, il ne faut pas oublier de s’assurer de la qualité du sol destiné à recevoir la boue. En effet, au même titre que la boue, la terre doit répondre à des critères qu’il est indispensable de vérifier régulièrement.

 

Objectifs
Surveiller

l’évolution des boues au regard du process appliqué.

Éviter

la prophylaxie de micro-organismes.

Connaître

,avant épandage, la composition de la boue.

S’assurer

du respect de la réglementation en vigueur (arrêté du 8 janvier 1998).

Pour qui ?

Syndicats d’assainissement

Stations d’épuration

Bureaux d’étude

Collectivités

Prestations
Délais d'analyse

10 jours ouvrés

Analyses

Éléments analytiques proposés :

  • caractéristiques agronomiques : pH, matière sèche, matière organique, azote total, azote ammoniacal, phosphore, calcium, potassium, magnésium,
  • oligo-éléments : bore, cobalt, cuivre, fer, manganèse, molybdène et zinc,
  • éléments traces métalliques : cadmium, chrome, cuivre, mercure, nickel, plomb, sélénium et zinc, éléments totaux méthode acide NFX31-147, éléments solubles à l’eau régale ISO-11466,
  • agents pathogènes : œufs d’helminthes, Salmonella, entérovirus, coliformes thermotolérants,
  • composés traces organiques : HAP (fluoranthène, benzo(b)fluoranthène, benzo(a)pyrène) et PCB (28, 52, 101, 118, 138, 153 et 180).

 

Bulletin avec interprétation graphique des teneurs en éléments traces métalliques et des HAP / PCB, avec ou sans conclusion de conformité avec ou sans interprétation, export de données

Logistique

Quantité échantillon : 1 kg

Conditionnement : flacon plastique pour analyse d’ETM, flacon verre brun pour HAP-PCB, flacon stérile pour analyses microbiologiques

Température de transport : 2-6°C

Site : Ancenis